Wednesday, July 18, 2007

Pourquoi pas le latin ?

A letter to the editor in Le Devoir today that I was surprised to see. I thought I was the only one who was excited about the Latin rite.

Louison Ross, Terrebonne, le 16 juillet 2007

Le latin est de retour. Pourquoi pas? Un retour heureux. Qui n'aime pas ce chant céleste qu'est le grégorien? Pour la majorité qui ne comprend pas le latin, on pourra toujours recycler nos vieux missels. Ceux qui rouspètent sont-ils allés à l'église récemment? Qui a dit que les curés nous tourneraient le dos pour célébrer les offices religieux?

Il y a moult années, en tant que servant de messe, j'ai appris les réponses de la messe sans les comprendre. Ce n'est que par la suite que j'ai appris le latin. Pour bien des fidèles, participer à une messe en latin sera un heureux retour aux sources. Est-ce rétrograde qu'aimer le beau? Je ne crois pas. Et si la foi, c'est croire sans savoir, le vieux latin est de mise.

No comments: